Artéfacts

Artefacts est une collection de moulages, qui propose une mise à distance des objets du quotidien.

Ce sont des objets présentés comme des fossiles du futur, afin de questionner la véracité des récits archéologiques dans un musée du futur.

Réalisée en plâtre, cette collection est moulée partir d’emballages plastiques qui ont servi à protéger les outils du présent.

Artefacts, 2017-2021
Extrait de la collection réalisée à partir d’emballages plastiques.
Plâtre et divers colorants, Dimensions variables.
Visuel © l’artiste | Courtoisie de l’artiste.

Visuels © l’artiste | Courtoisie de l’artiste.

Potion d’amour



Potion d’amour,
2021 Résidence de recherche autour de la notion de mythes amoureux. 
Plâtre, tissus, paillettes, eau, son, colorants universels. 
Installation sonore aux dimensions variables. invitation : somme toute, Clermont Ferrand. 

Visuels © l’artiste | Courtoisie l’artiste 
Potion d’amour, 2022, Audio de 4’22, Joëlle Forestier.

Visuels © l’artiste | Courtoisie l’artiste 

✨ 🔮 𝓟𝓸𝓽𝓲𝓸𝓷 𝓭’𝓪𝓶𝓸𝓾𝓻 🔮✨

Montage de restitution à somme toute, à Clermont Ferrand.

« Se fondant sur les objets du quotidien, témoins de la future mémoire de notre société, Joëlle Forestier manipule les récits par le moulage et les mots. Dans son laboratoire, elle joue chimiquement avec la matière dans la quête d’une représentation sociologique : les codes se liquéfient et soudain, une cristallisation possible existe, indice de notre future archéologie. Entre projection dans le futur et emprunt de figures mythologiques, elle tente de constituer une archéologie contemporaine fictive qui interroge notre société en mutation constante. » Extrait d’un texte écrit par Aurélie Barnier.

Visuel de la vidéo © Amélie Sounalet | Courtoisie l’artiste 

Futur Antérieur

Futur antérieur – Grange pyramidale

Joëlle Forestier nous conduit vers une attention renforcée aux objets du quotidien. L’écomusée aménagé par l’Office du tourisme dans la partie centrale de la grange pyramidale de Vailly-sur-Sauldre est tout destiné à son travail d’artiste. L’exposition dans la grange d’objets de la paysannerie ancienne constitue la matrice d’oeuvres qui suscitent des va-et-vient dans le temps entre nos objets d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Joëlle m’a dit « Comment regarderions nous après-demain nos objets quotidiens d’aujourd’hui, leurs utilités ou inutilités, les fossiles du futur… ? »

Texte écrit par Sandrine Moreau, dans le cadre de l’exposition  Allons Voir! Parcours contemporain au Pays-fort, Vailly-sur-Sauldre, sur la proposition de l’association Singularités, du 6 juillet au 22 septembre 2019.

Visuels :  © l’artiste | Courtoisie de l’artiste. 

Futur antérieur – Etable

Lexique Poétique, flyer disponible pour accompagner Futur Antérieur. 2019

Visuels :  © l’artiste | Courtoisie de l’artiste. 

Présente Incantation



Présente Incantation 2020. 
Visuels : © Vincent Blesbois et © l’artiste | Courtoisie de l’artiste. 

Présente incantation, 2020

Exposition Éclats #1 : Constellation provisoire, du 20.02 au 26.04, commissariat : Aurélie Barnier à l’Usine du May, dans le cadre du Creux de l’Enfer, Thiers. Ensemble d’objets moulés en résine coloré, socles en plâtre et bombe de chantier. Dimensions variables.

Ici, sur le site archéologique d’Ussi, des objets témoins utilisés pour des rituels ont été découverts. Il s’agirait d’uniques traces laissées par le passage de la déesse sorcière. À l’aide de relevés d’insculpation, nous avons pu relier les incantations aux objets mystiques, les voici.

Le laboratoire Institut ECA

Vue d’installation
Visuels © Jenny Mary | Courtoisie l’artiste 

Bienvenue dans l’institut de l’étude comportementale de nos ancêtres. Depuis 2068, nous accueillons les visiteurs dans notre établissement afin de pouvoir comprendre de quelle manière était conçu le quotidien de nos ancêtres.

Après de multiples recherches dans notre laboratoire nous avons pu, retracé l’histoire de notre territoire.
En effet, c’est en 2018 que commença une aire nouvelle et le quotidien des Français se transforme.

Laboratoire,
Tout commence avec une pratique d’atelier,
«Apprendre à apprendre» comme le suggère Tim Ingold dans Faire: Anthropologie, archéologie, art et architecture Avec l’aide d’une découverte des matériaux de sa composition chimique et de ses formes à travers le moulage.
Le savoir-faire s’acquit à travers une transmission
de l’artisanat mais, aussi par des expérimentations quotidiennes. «Rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme» Lavoisier.


Vues d’installation et de performance
Visuels © Jenny Mary | Courtoisie l’artiste 

Mémorial

Mémorial, 2018
Tirage en Jesmonite,
25 x 32 cm
Visuel © Jenny Mary | Courtoisie de l’artiste. 

Mémorial, 2019
Tirage en Jesmonite,

80 x 40 cm
Visuel © Jenny Mary | Courtoisie de l’artiste. 

Mettre du beurre dans les épinards

« Mettre du beurre dans les épinards évoque une transformation chimique de la matière qui se détourne de la notion de temps et de durée. En effet, chacune des gouttes tombe en fonction de la liquéfaction du beurre contenu dans la cloche en verre soufflé puis vient décanter dans le tube à essais. Ce triptyque est composé de trois expériences qui s’écoulent simultanément. »

Extrait de texte de Yves Sabourin dans le catalogue Vivace & Troppo, le verre à l’état libre. 2020. 

Dessin préparatoire à destination du projet :
Mettre du beurre dans les épinards, Joëlle Forestier.
Dessin © l’artiste | Courtoisie l’artiste

Mettre du beurre dans les épinards, 2018-2019
Pièce exposée en 2020 au chateau d’eau Bourges puis en 2021 Le Garage à Amboise dans le cadre de l’exposition : Vivace & Troppo, Le verre à l’état libre, commissariat Yves Sabourin. 
Métal, bois, beurre et verre soufflé. Fabrication du verre : Pierre Gaillou. 
partenariat avec la verrerie d’Amboise Patrick Lepage.

Visuels © l’artiste | Courtoisie l’artiste
Dessin préparatoire à destination du projet :
Mettre du beurre dans les épinards, Joëlle Forestier.
Dessin © l’artiste | Courtoisie l’artiste


Mettre du beurre dans les épinards, 2018-2019

Visuels © l’artiste | Courtoisie l’artiste

Instagram